Not seeing a Scroll to Top Button? Go to our FAQ page for more info.

 Linecons e007 0 32                          

Nouveau formulaire de prescription AIP

Ajustement des critères de l’Aide à l'Insertion Professionnelle (AIP) de l'Agefiph visant « compenser » la  «  raréfaction des contrats aidés et le non remplacement de nombre d’entre eux ».
Attention cette disposition :
Prend effet pour les contrats de travail dont la date effective d’embauche est postérieure au 01/01/2018
Ne modifie pas l’arrêt programmé de l’AIP fin mars 2018.

Consulter / Télécharger la Notice du formulaire de prescription de l'AIP 01/2018

Télécharger le Formulaire de prescription de l'AIP 01/2018 (PDF à champs saisissables - en ligne)

L’Aide à l’Insertion Professionnelle Mode d’emploi à l’usage exclusif des OPS, de Pôle Emploi et des Missions locales
Mode d'emploi partenaire en vigueur à compter du 1er janvier 2018
OBJECTIF DE L’AIDE A L’INSERTION PROFESSIONNELLE (AIP)
PERSONNES HANDICAPÉES BÉNÉFICIAIRES
EMPLOYEURS BÉNÉFICIAIRES
CONTRATS DE TRAVAIL RECEVABLES
MONTANT DE L’AIDE VERSÉE A L’EMPLOYEUR
RÈGLES DE CUMUL
DATE DE MISE EN ŒUVRE ET DÉLAI DE DÉPÔT DU DOSSIER
INSTRUCTION DE L’AIDE
DÉCLARATION TÉLÉPHONIQUE OBLIGATOIRE
MODALITÉS DE VERSEMENT DE L’AIDE  EN CAS DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL
CONTRÔLE ET ÉVALUATION

 


Les formulaires AIP dans leur version avril 2016 et précédentes ne doivent plus être utilisés. Merci d’utiliser exclusivement le formulaire téléchargeable (version janvier 2018).

Le présent mode d'emploi précise, à l’intention des prescripteurs OPS, Pôle Emploi et des missions locales, les caractéristiques et modalités de mise en place de l’Aide à l’insertion Professionnelle (AIP).
Il est complété d’une notice explicative du formulaire AIP.


OBJECTIF DE L’AIDE A L’INSERTION PROFESSIONNELLE (AIP)
L’Aide à l’insertion Professionnelle (AIP) vise à inciter les employeurs à embaucher les personnes handicapées les plus éloignées de l’emploi.
Commentaires :


l’AIP doit faciliter l’insertion professionnelle de personnes handicapées qui, sans cette aide, ne pourraient pas facilement accéder à un contrat de travail d’une durée significative.
Ainsi, parce qu’elle vise à augmenter les placements des personnes handicapées, en s’adressant aux personnes handicapées les plus en difficulté, l’AIP n’a pas vocation à être
systématiquement mise en place; elle enrichit la palette des mesures et des aides pour l’emploi disponibles (CUI-CIE, CUICAE…).
Elle ne s’y substitue pas et n’est pas cumulable avec elles; compte tenu de cet objectif, seuls les OPS, le Réseau local pour l'Emploi et les missions locales peuvent la prescrire en opportunité et suivant les priorités régionales, pour les situations auxquelles elle apporte une valeur ajoutée, dans le cadre décrit ci-après.

Retour au Sommaire


PERSONNES HANDICAPÉES BÉNÉFICIAIRES
Les personnes handicapées doivent être titulaires d’un titre de bénéficiaire de l’obligation d’emploi ou en possession de la copie de la demande à la date de l’embauche effective. En outre elles doivent répondre à l’un des critères suivants :

  • Être âgée de 45 ans et plus ;
  • Ou demandeur d’emploi inscrit ou non à Pôle Emploi, ayant travaillé moins de 6 mois consécutifs dans les 12 mois précédant son recrutement;
  • Ou embauchée par le même employeur en CDI ou CDD d’au moins 12 mois, suite à un ou plusieurs contrats totalisant au moins 6 mois d’activité dans les 12 derniers mois.
  • Ou sortant d’un établissement ou service du milieu protégé ou adapté.
  • Ou sortant d'un stage en CRP.
  • Ou embauchée en CDI ou CDD d’au moins 12 mois suite à un contrat aidé ayant pris fin au maximum 6 mois avant la présente embauche.

Commentaires :
Les demandeurs d’emploi concernés sont ceux n’ayant pas eu d’activité professionnelle de plus de 6 mois en continu dans les 12 mois précédant leur embauche effective (l’activité professionnelle étant établie par la signature d’un contrat de travail).
Dans le cas d’un ressortissant d’un établissement ou service du milieu protégé ou adapté, l’embauche doit être immédiatement consécutive à la sortie de leur structure d’origine, dans un délai de 30 jours au maximum;
Ce même délai de 30 jours au maximum s'applique dans le cas d'une personne handicapée sortant de CRP.
Pour les personnes déjà dans l’entreprise, il s’agit d’encourager la transformation d’expériences courtes chez le même employeur en un contrat de travail à durée indéterminée
ou à durée déterminée d’au moins 12 mois.

Retour au Sommaire


EMPLOYEURS BÉNÉFICIAIRES

  • Tout employeur affilié à l’Unedic, y compris les employeurs du secteur agricole et de la pêche maritime et les particuliers employeurs.
  • Les groupements d’employeurs, quel que soit leur statut.
  • Les entreprises adaptées, quel que soit leur statut, pour les personnes ne relevant pas de l’effectif de production et n’ouvrant pas droit à l’aide au poste.

Sont exclues les entreprises :

  • ayant licencié pour motif économique dans les 6 mois précédant l’embauche ;
  • ayant fait l’objet d’un procès verbal pour travail illégal.

Commentaires :
les entreprises couvertes par un accord au titre de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés ne sont pas éligibles à l’AIP, sauf si elles attestent avoir atteint le quota d’emploi de 6%;

Retour au Sommaire


CONTRATS DE TRAVAIL RECEVABLES
Contrats à durée indéterminée (CDI) ou déterminée (CDD) d’une durée minimale de 12 mois.


Sont exclus les contrats de travail :

  • conclus entre une personne handicapée et un organisme d’insertion par l’économie, pour les postes d’insertion ;
  • conclus par des entreprises adaptées pour les personnes relevant de l’effectif de production (concernées ou pas par l’aide au poste).
  • d’expatrié et tous les contrats conclus avec un employeur établi hors du territoire national ;
  • de VRP multicartes ;
  • de rééducation en entreprise chez le même employeur ;
  • lorsque l’embauche est la conséquence directe du licenciement d’un salarié en CDI

Commentaires :
Ne sont donc pas concernés les contrats d’apprentissage et de professionnalisation qui font l’objet d’une aide spécifique de l’Agefiph ;
L’AIP n’est pas versée en cas de pérennisation d’un contrat de professionnalisation ou d’un contrat d’apprentissage. D’autres aides sont prévues, disponibles sans prescription (la demande est alors à adresser à la Délégation Régionale de l’Agefiph).

Le contrat de travail doit comporter d’emblée :

  • Une durée minimale de 12 mois qui permet l’éligibilité à l’AIP
  • Une durée de travail hebdomadaire de 24 heures au moins

En cas de temps partiel, la durée minimale de travail devra être au moins égale à :
24 heures par semaine ;
ou à 1 080 heures par an si la durée de travail est annualisée.
Si la durée hebdomadaire est inférieure à 24 heures en raison d’une dérogation légale ou conventionnelle, la durée plancher est fixée à 16 heures minimales hebdomadaires

Retour au Sommaire


MONTANT DE L’AIDE VERSÉE A L’EMPLOYEUR
L'aide versée à l'employeur est modulée en deux tranches, selon la durée de travail sur la base de la durée conventionnelle de travail applicable dans l’entreprise:
L’aide maximale est fixée à 2000 euros.
CDI ou CDD (12 mois et plus)
Durée de travail du salarié au regard de la durée conventionnelle de travail applicable dans l’entreprise Montant AIP
Temps plein (durée conventionnelle) 2 000 €
Inférieure à un temps plein (minimum 24 h hebdomadaires ou 16 h si une dérogation légale ou conventionnelle s'applique) 1 000 €


Commentaires :
La durée de travail conventionnelle applicable de l’entreprise est la référence pour le calcul du montant de l’AIP (temps plein égal à la durée conventionnelle applicable dans l'entreprise ou temps partiel si inférieure).
Par exemple : un contrat de travail (CDI ou CDD de 12 mois et plus) de 35 h hebdomadaires peut donner lieu à :
une AIP de 2 000 € si la durée applicable dans l'entreprise est de 35 h
une AIP de 1 000 € si la durée applicable dans l'entreprise est supérieure à 35 h.
aucune autre proratisation ne peut être appliquée ;
l’AIP est une aide versée à l’employeur.

Retour au Sommaire


RÈGLES DE CUMUL
Une aide à l’insertion ne peut être versée par l’Agefiph qu’une seule fois pour un même contrat (un même binôme Employeur-Salarié).
L’AIP n’est pas cumulable avec

  • un contrat aidé
  • l’aide à l’embauche d’un premier salarié dans les TPE/PME
  • l’aide à la pérennisation suite au contrat de professionnalisation
  • l’AETH, durant la première année suivant l’embauche (tout chevauchement donnant lieu au remboursement de l’AIP).

Retour au Sommaire


DATE DE MISE EN ŒUVRE ET DÉLAI DE DÉPÔT DU DOSSIER
L’AIP est versée pour les contrats de travail prenant effet à compter du 1er janvier 2018.
L’AIP ayant vocation à faciliter la conclusion du contrat de travail, elle ne peut être mise en place rétroactivement (ex. : un contrat de travail mis en place le 15 mai sans l’AIP et pour lequel celle-ci serait proposée le 15 juin à l’employeur).

Retour au Sommaire


INSTRUCTION DE L’AIDE
La demande d’Aide à l’Insertion Professionnelle utilise le support du dossier-formulaire de
prescription en vigueur à compter du 1er janvier 2018.
Ce dernier doit être complété, signé et cacheté par l’employeur et le prescripteur, accompagné des justificatifs suivants :

  • La copie du contrat de travail signé de l’employeur et du salarié handicapé
  • La copie du bulletin de salaire du 1er mois de travail effectif ;
  • La copie du justificatif du statut de personne handicapée (selon l’article L5212-13 du
  • code du travail) ou le justificatif de la demande en cours
  • Le relevé d’identité bancaire de l’employeur (compte professionnel)
  • La copie de l’attestation de suivi délivrée par les professionnels de santé du service de santé au travail.

Tout formulaire erroné (incomplet, raturé, non signé...) ou non accompagné des justificatifs
fera l'objet d'une demande de pièces auprès de l'employeur avec copie pour information au
prescripteur.

Retour au Sommaire


DÉCLARATION TÉLÉPHONIQUE OBLIGATOIRE
La mise en place de l’AIP doit obligatoirement faire l’objet d’une déclaration téléphonique au service gestionnaire : 0800 11 10 09
Cette déclaration vise à suivre en temps réel les engagements relatifs à l’AIP.
Le conseiller qui met en place une AIP communique, lors de cette déclaration, les informations
suivantes :

  • le nom d’usage, le prénom et la date de naissance de la personne handicapée ;
  • le n° de Siret, la taille, le code NAF et le département de l’entreprise ;
  • mentionne, le cas échéant, que l’entreprise a 0 TH avant cette embauche (pour les entreprises assujetties) ;
  • la date d’effet du contrat de travail ;
  • la nature du contrat de travail (CDI, CDD de 12 mois et plus) ;
  • le ou les critères ayant déterminé la mise en place d’une AIP ;
  • le montant de l’AIP mentionné dans le formulaire signé avec l’employeur.

La prescription sera validée par l’attribution d’un numéro d’enregistrement préalable obligatoire, dans la limite des crédits budgétaires disponibles

Commentaires :
L’AIP peut être mise en place dès que l’employeur a pris la décision d’embaucher la personne handicapée et connaît les caractéristiques de son contrat de travail (date, nature, …)
Le prescripteur est tenu de faire la déclaration téléphonique au service gestionnaire dès la signature du formulaire AIP même si l’embauche n’intervient pas immédiatement ou
que le dossier-formulaire n’est pas constitué ;
Le dossier-formulaire et les justificatifs doivent impérativement être transmis dans un délai de 3 mois à compter de la date d’embauche. Passé ce délai, le numéro d’enregistrement préalable de la prescription ne sera plus valide.
Lorsqu’un dossier d’AIP est incomplet, la copie du courrier adressé à l’employeur est envoyée au prescripteur.
Dans tous les cas, le dossier-formulaire AIP doit être envoyé exclusivement à l'adresse suivante :

Centre de traitement AGEFIPH AIP
TSA 30001
41013 BLOIS CEDEX

Retour au Sommaire


MODALITÉS DE VERSEMENT DE L’AIDE
L’AIP est versée en une seule échéance de 2 000 € ou 1 000 €.
EN CAS DE RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL
L’employeur s’engage à signaler à l’Agefiph, dans les meilleurs délais, la rupture éventuelle du contrat de travail si celle-ci intervient dans les 12 mois qui suivent sa date d’effet.
Le cas échéant, l’employeur doit informer par écrit le centre gestionnaire de la date de rupture du contrat de travail en précisant son n° de dossier.
L’Agefiph communique à l’employeur le montant à rembourser correspondant au montant de l'AIP versée.
L’AIP reste acquise à l’employeur si la rupture du contrat de travail intervient 12 mois ou plus après sa date d’effet.

Retour au Sommaire


CONTRÔLE ET ÉVALUATION
Les employeurs bénéficiant de l’Aide à l’insertion Professionnelle pourront faire l'objet d'une demande d'informations dans le cadre d'un contrôle de la réalité et de la conformité de l'embauche réalisée. Le cas échéant, l’Agefiph pourra demander la restitution de l’aide selon les modalités prévues par le formulaire AIP signé par l’employeur.

Retour au Sommaire

agefiph cap emploi cheops cheops paca

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire